Histoire de Châteauneuf

Préhistoire

Les premiers vestiges trouvés sur le territoire de la commune datent d'environ 2500 ans avant J.C. Bien que situé à la croisée de deux axes de communication, la Brague et le Mardaric, il faudra attendre l'arrivée des Romains, vers -150 pour que ce territoire connaisse un plus grand essor . Sous l'influence romaine, une période de tranquillité s'installe et Opio se développe.

Ve siècle

C'est peut-être la présence d'une source d'eau intermittente, attirant périodiquement la population, qui va être à l'origine de la construction d'une église et d'un baptistère sur le site du Brusc vers le Ve siècle.

XIe siècle

Comme pour le reste de la France, la région connaît une longue période troublée par plusieurs invasions jusqu'au XIème siècle. Avec la féodalité qui s'est mise en place, le site du Brusc retrouve de l'importance. Une imposante basilique est bâtie à partir de l'ancien édifice. La source intermittente, dorénavant captée au sein d'une crypte, attire de nombreux pèlerins et fidèles. L'église du Brusc devient un haut lieu de culte.

XIIe siècle

Vers le milieu du XIIe siècle, en raison d'une insécurité grandissante, les Seigneurs d'Opio érigent un nouveau château sur le point le plus haut de leur territoire à l'emplacement d'un ancien castelleras (ou oppidum). Ce château sera rapidement nommé Château Neuf d'Opio. De nombreuses gens "déménagèrent" d'Opio pour se placer sous la protection du nouveau bâtiment. Peu à peu, les relations entre les deux communautés vont se dégrader.

XIIIe siècle

Au début XIIIe siècle, Châteauneuf se détache d'Opio et devient un village "indépendant". C'est à l'issue de cette division que l'église du Brusc passe dans le territoire de Châteauneuf.

XIVe siècle

Le Moyen Age est une période troublée par les luttes dynastiques des Comtes de Provence. A cette époque, il n'y a pas de moulin à Châteauneuf, mais il y a un four. Les cultures sont à peine suffisantes pour la population, le village n'a pas de fontaine, il faut aller chercher l'eau à la Colle de la Brague, source située dans le bas du village "à un trait d'arbalète". La fin du Moyen-âge est une ère de prospérité pour Châteauneuf, la population augmente : 350 chefs de famille en 1540. On note peu de choses pour la période de la Renaissance.

XVIIe siècle

Au XVIIe siècle, on compte 2400 habitants logés dans 301 maisons. Sous la pression démographique, il n'y avait pas assez de terres pour tous. Le vin, l'huile, le blé et les figues sont les cultures principales et font l'objet d'un commerce actif avec Gênes par les ports d'Antibes et de Cannes. Notre Dame du Brusc qui avait terriblement souffert pendant les guerres de Religion est reconstruite, rendue au culte, on y vient prier pour demander la pluie.

XIXe siècle

Au XIXe siècle, en 1822, par décision royale, la Commune du Clermont est rattachée à Châteauneuf. En 1830, les hameaux des Bergiers sont distraits de Châteauneuf et rattachés à la Commune du Rouret.

ce texte est issu du livre de Lucien Aune : Châteauneuf en Pays de Grasse, aux éditions "L'étoile du Sud", épuisé. Pour plus d'informations, consulter le livre "Châteauneuf de Grasse" de Christiane et René Lorgues chez Serre Editeur.

Revenir en haut